Resultat Examen

Coupe Arabe : Bougherra, «Vivre comme sélectionneur ce que j'ai vécu comme joueur»

À l'aube de sa première compétition officielle comme sélectionneur de l'Équipe Nationale A', Madjid Bougherra s'est présenté en conférence de presse. L'ancien défenseur central s'est montré déterminé et s'est rappelé de quelques bons souvenirs.

La vie de joueur n'a rien à voir avec celle d'entraîneur. S'il est une réalité aisément démontrable, c'est bien celle-ci, tant nombreux auront été les grands joueurs à être de piètres entraîneurs, comme Clarence Seedorf, ou de mauvais joueurs devenus grands entraîneurs, comme José Mourinho. Pour autant, s'il y a eu bien des échecs, tous n'auront pas connu une transition difficile. Carlo Ancelotti, Pep Guardiola, Zinedine Zidane ou Johan Cruyff, tous auront été de grands joueurs devenus grands entraîneurs par la suite.

C'est probablement de ceux là qu'aimerait être Madjid Bougherra. L'ancien taulier des Verts et des Glasgow Rangers est désormais sélectionneur de l'Équipe Nationale A' et il s'apprête à vivre sa première compétition officielle en tant que tel, avec le début de la Coupe Arabe demain face au Soudan.

En conférence de presse de veille de match, Bougherra a ainsi fait part de ses souvenirs et de ses ambitions : «Je n'ai pas de stress. Nous sommes prêts pour la pression, nous avons l'expérience et les joueurs gèrent très bien tout ça à chaque fois. L'EN est attendue partout depuis quelques années, nous sommes devenus l'équipe à battre, tout ça fait partie du boulot. (...) Je le sais, cette compétition est une première pour moi en tant qu'entraîneur. Je suis un compétiteur et, représenter l'Algérie comme coach, c'est un bonheur et une fierté énormes.»

Coupe Arabe : Bougherra, «Vivre comme sélectionneur ce que j'ai vécu comme joueur»

L'expérience, justement. Le néo-sélectionneur en a beaucoup, lui qui a connu deux Coupes du Monde avec les Verts. C'est pour retrouver ces sensations là, aussi, que l'ex numéro 2 a embrassé une carrière d'entraîneur : «

Je le sais bien pour l'avoir connu, pour beaucoup des nôtres, beaucoup d'algériens, le football, c'est toute leur vie! Je veux retrouver les sensations que j'avais comme joueur, cette fois comme coach. Pour y arriver, je veux être dans la continuité de ce que fait l'Équipe A, autant dans la mentalité que dans les résultats.»

«Il est logique que nous soyons parmi les favoris»

Relancé quant à ses ambitions et au statut qu'aura l'Algérie pendant cette compétition, Madjid Bougherra ne se cache pas et reconnaît volontiers que l'EN A' sera attendue : «Nous avons bien que l'Algérie a la pression du résultat depuis un certain temps. Quand on voit ce que fait l'équipe de Djamel Belmadi... machaAllah, c'est extraordinaire. Il est logique que l'on parle de nous comme figurant parmi les favoris. Pour autant, quand on débute une compétition, tout le monde peut être favori parce que tous partent sur le même pied d'égalité, avec le même nombre de points et les mêmes espérances. En tout cas, pour ma part, je n'ai aucune pression, juste une grande envie de débuter!»

Quant au potentiel futur adversaire des Verts, qui devront terminer parmi les deux premiers de ce groupe D composé du Soudan, de l'Égypte et du Liban, Madjid Bougherra se refuse à se projeter par avance : «Finir premier, finir deuxième... Je ne peux pas déjà calculer qui nous pourrions jouer en quarts de finale, il y a trop de paramètres qui peuvent entrer en compte. Nous jouerons les matchs pour les gagner, sans regarder ce qui se fait à côté. Dans cette compétition, tous les matchs sont des derbys, ce qui est très excitant. Avec des joueurs comme Raïs M'Bolhi et les autres compétiteurs, forcément, on a clairement hâte de rentrer dans la compétition.»

Le coup d'envoi de la rencontre Algérie A' - Soudan sera donné demain mercredi 1er décembre à 11h au Stade Ahmed Ben Ali de Doha.

DZfoot