Resultat Examen

Baccalauréat : il y a 50 ans, l'examen déjà remis en question

En ces temps troublés, où l'incertitude règne, où le Covid remet en cause nos modes de vie, il est rassurant de savoir que certaines choses ne changent pas. Au mois de juin, par exemple, le baccalauréat et son lot de polémiques. Hélas, l'examen emblématique, largement raboté en 2021, brillerait de ses derniers feux. Réduit cette année à deux épreuves, le reste en contrôle continu, le bac serait en voie de disparition analysait récemment Le Figaro.

À lire aussi

Covid-19: les futurs bacheliers sont-ils moins bons que leurs prédécesseurs?

Faut-il supprimer le baccalauréat?

Jean-Michel Blanquer et le Covid auraient donc réussi à clore un débat peut-être aussi vieux que le diplôme créé sous Napoléon. Il y a 50 ans en tout cas, le 15 juin 1971, Le Figaro et l'Association des journalistes universitaires posaient déjà la question à deux spécialistes: «Faut-il supprimer le baccalauréat?»

Baccalauréat : il y a 50 ans, l'examen déjà remis en question

Le premier à répondre est alors Jacques Capelovici, professeur d'anglais au lycée Lakanal à Sceaux. Le futur «maître Capello», bien connu des téléspectateurs des «Jeux de 20 heures» et «Des Chiffres et des lettres», juge sévèrement le bachot:

Cet article est réservé aux abonnés.

Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

J'EN PROFITE

Déjà abonné ? Connectez-vous