Resultat Examen

Puis-je faire changer mon enfant de classe ?

La rentrée scolaire est un moment parfois stressant pour votre enfant. Une de ses principales angoisses ? Sa classe ! Sera-t-il avec ses copains ? Va-t-il aimé sa maîtresse ? Il arrive malheureusement que la réalité ne corresponde pas à ses espérances et qu'il veuille changer de classe.

Procédure pour que son enfant change de classe

Comme l’explique l’avocate en droit de l’éducation, pour opérer un changement de classe, il faut dans un premier temps s'adresser au chef d’établissement. Pour cela, il faut avoir des motifs objectifs ! Maître Valérie Piau rappelle : “Ce n’est pas un droit. L

a demande de changement

sera examinée

discrétionnairement par le chef d'établissement”. Si votre requête n’est pas acceptée, vous avez toujours la possibilité de vous tourner vers

son supérieur hiérarchique,

le directeur académique des services de l'éducation nationale. Néanmoins, cela ne veut pas dire que le changement de classe sera opéré. En effet, certains arguments auront plus de poids que d’autres.

Il n’est pas dans la même classe que ses copains

L’année dernière, il avait une classe de rêve, avec tous ses camarades. Cette année, il se retrouve tout seul, et ses copains sont tous ensemble !

Mais cela est-il un argument qui justifie un changement de classe ? Eh bien pas vraiment. Comme l’explique maître Piau : « Cela peut laisser le directeur d’établissement circonspect. Car c’est lui qui a le maître-mot. Vous pouvez mettre en avant une raison objective afin de réclamer qu’il soit dans la même classe qu’un de ses camarades. Par exemple si vous vous arrangez avec une autre famille pour faire les trajets des enfants,

que vous les faites garder par la même « nounou », ou que votre enfant souffre d’anxiété et que son psy préconise qu’il soit avec un camarade etc... Un motif circonstancié et objectif peut être un argument valable pour obtenir à un changement de classe. Sans raison objective, mis à part les relations d’amitié, le changement de classe a peu de chance d’aboutir. »

Il est compréhensible que votre enfant soit triste d’être séparé de ses copains durant les heures de classe. Essayer de le rassurer en lui disant qu’il pourra retrouver ses amis à la récré ou à la cantine, et qu’ils pourront venir goûter à la maison le mercredi après-midi. Dites-lui aussi que c’est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Sans compter qu’à cet âge-là, les liens se créent beaucoup plus facilement.

Puis-je faire changer mon enfant de classe ?

Vidéo du jour :

Il n’aime pas sa maîtresse

Déception, votre enfant n’a pas la maîtresse ou le maître qu’il souhaitait. Pire, il n’aime pas son nouvel enseignant ! Encore une fois, cet argument n’est pas une raison qui justifie un changement de classe. Discuter avec votre enfant, et demandez-lui pourquoi il n’aime pas son maître ou sa maîtresse. Faîtes-lui relativiser les choses, en lui expliquant qu’il/elle n’est pas là pour être ami(e) avec lui, mais pour enseigner. Néanmoins, prenez tout de même son problème au sérieux, et prenez le temps de l’écouter. Ne critiquez pas non plus l’enseignant(e) devant lui. Rassurez-le en lui expliquant que s’il ne l’apprécie pas maintenant, cela peut évoluer au cours de l’année. Il est de même si la dépréciation du professeur émane de vous. En effet, si vous souhaitez que votre enfant change de classe pour évoluer avec une maîtresse ou un maître en particulier, sous prétexte qu'il ou elle a meilleure réputation, votre demande sera probablement rejetée.

Lire aussi :

12 astuces pour aider mon enfant à bien vivre l'école

5 livres pour l'aider à se faire des amis

La maîtresse harcèle votre enfant

Il arrive malheureusement que votre enfant ait de bonnes raisons de ne pas aimer sa maîtresse, dans le cas où elle le dénigre, le harcèle, ou le maltraite. A terme, la santé mentale de votre enfant peut-être impactée. Selon Me Piau : « Il est également possible de motiver une demande de changement de classe de façon exceptionnelle et dérogatoire en cas de difficultés rencontrées par votre enfant avec son enseignant. Notamment, dans des cas rares mais qui existent de harcèlement d’un professeur à l’encontre d’un élève, ou de remarques humiliantes et vexatoires répétées portantes atteinte à la santé et à la scolarité de l’enfant. Dans ce cas, il est nécessaire de recueillir des preuves du harcèlement notamment, en demandant le témoignage de ceux qui en ont été témoins ainsi que des attestations des médecins, psychologues ou autres professionnels suivant l’enfant, des conséquences sur la santé et sa scolarité du harcèlement et brimades subis à l’école. »

Il est dans la même classe que ses harceleurs

Selon l’observatoire de la santé, 700 000 élèves sont harcelés chaque année. Il se peut que votre enfant ait été victime de harcèlement scolaire. Si c’est le cas, et qu’il se retrouve dans la même classe que ses harceleurs, alors vous pouvez demander à ce qu’il change de classe. Comme le rappelle l’avocate, la lutte contre le harcèlement est une priorité nationale : “S

i on n'a pas une réaction très rapide, dans la semaine, ne pas hésiter à en aviser au-dessus, auprès de l'inspecteur de l’Éducation nationale pour le primaire et la maternelle, soit encore une fois auprès du DASEN pour les autres

. En cas de harcèlement, il est possible de demander soit un changement de classe soit un changement d’école.»

Changement d’école pour raisons géographiques

Vous pouvez également souhaiter que votre enfant change d’école et ne soit pas scolarisé dans votre école de quartier, mais plutôt proche de votre travail

. Dans ce cas, ce n’est pas un changement de classe mais un changement d’école que vous formulez auprès de la mairie

. Parmi les autres arguments géographiques figurent le rapprochement d’une fratrie, ou encore la volonté de mettre votre enfant proche d’un établissement de santé, dans lequel il a un suivi de soin régulier. Quoi qu’il en soit, vous devez faire une lettre de demande de dérogation, et fournir des justificatifs. Dans le cas d’un déménagement, les démarches sont différentes, mais vous allez devoir en effectuer auprès de l’ancien et du nouvel établissement scolaire.