Resultat Examen

Covid-19 Très faible adhésion des jeunes au vaccin à Vélingara : Le district de santé veut enrôler collégiens et lycéens

Il y a quelques jours, le ministère de la Santé annonçait que le Sénégal avait perdu 200 mille doses de vaccins à cause du manque d’adhésion de la population à la campagne vaccinale. A Vélingara, la situation n’est guère meilleure et les autorités médicales veulent changer de stratégie. Le district de santé de Vélingara a voulu mobiliser les proviseurs et principaux de collège du département de Vélingara, en les conviant, mardi passé, à une réunion de partage de données de surveillance et de riposte contre le Covid-19, pour qu’ils servent de relais auprès des habitants et surtout des élèves.Au courant de la rencontre qui a eu pour cadre le centre de santé de la ville de Vélingara, Dr Omar Sané, médecin-chef de district, a fait le point sur la situation de la maladie et la vaccination : «Depuis l’entrée du Coronavirus dans le département en Avril 2020, nous avons eu 291 cas confirmés, pour 4 décès et 287 guéris. Soit un taux de létalité de 1,37%. Le taux le plus faible de la région, qui a obtenu 79 cas de décès. La 2ème vague s’est avérée moins virulente, avec 161 cas pour 2 décès.» Pour la campagne de vaccination entamée, Dr Sané informe : «Nous avons reçu 33 626 doses de vaccin des différentes firmes et 27 666 ont été utilisées, soit un taux de disponibilité de 16,8% et un taux de couverture de 10,97%.» En ce qui concerne la cible, ce sont les adultes et les personnes âgées qui constituent le plus gros du lot de vaccinés. Les jeunes ne se sont pas donné la peine d’effectuer le déplacement vers les sites de vaccination, qui sont installés dans tous les postes de santé, ainsi que dans le centre de santé. Dr Sané détaille : «Ce sont surtout les adultes et les personnes du 3ème âge qui viennent se faire vacciner. Jusqu’à présent, la jeunesse n’a pas affiché la volonté de se faire vacciner. Et comme c’est la rentrée de classes et qu’une frange importante des jeunes se trouve dans les lycées et collèges, nous avons jugé opportun d’organiser cette réunion pour sensibiliser les chefs d’établissements, pour espérer augmenter le taux de couverture vaccinale de cette couche. Leur collaboration n’a jamais fait défaut, mais il faut, à chaque étape, partager et échanger.»Le représentant de l’Inspection de l’éducation à cette rencontre, Mamady Camara, a alors invité les chefs d’établissements à partager l’information au sein de l’école ; d’abord avec les professeurs, puis avec les élèves et ensuite avec les populations, pour espérer obtenir un taux respectable de couverture vaccinale, pour une bonne santé publique. Dr Omar Sané a promis, dans les prochains jours, de visiter ces établissements en compagnie des autorités scolaires.Par Abdoulaye KAMARA – akamara@lequotidien.sn

Covid-19 Très faible adhésion des jeunes au vaccin à Vélingara : Le district de santé veut enrôler collégiens et lycéens

Facebook

Twitter

Linkedin