Resultat Examen

Covid-19. Les syndicats d’enseignants dénoncent l’allègement du protocole à l’école

L’épidémie de Covid est repartie de plus belle, notamment chez les enfants : pour la tranche des 0-9 ans, le taux d’incidence est désormais de 346 cas pour 100 000 habitants. Ce vendredi 26 novembre, l’Éducation national recensait officiellement près de 22 000 élèves malades sur 12,3 millions (0,08%).

Et pourtant, c’est le moment que choisit le gouvernement pour alléger le protocole sanitaire dans le primaire : à partir du lundi 29 novembre, la découverte d’un cas de contamination dans une classe n’entraînera plus automatiquement sa fermeture. Il s’agit évidemment de limiter le nombre de fermetures de classes, qui a explosé ces derniers jours, passant de 4 048 le jeudi 18 novembre à 8890 ce vendredi 26 novembre 2021, pour 74 établissements scolaires fermées (73 écoles et un collège).

« Un changement de stratégie incompréhensible »

Un changement de stratégie incompréhensible

​, estime le syndicat des enseignants Unsa.

Le gouvernement met en danger les élèves, les personnels et leurs familles

​, fustige le Snuipp Fsu, premier syndicat chez les enseignants du primaire,

où les 6 millions d’élèves ne sont pas vaccinés...

La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) se dit, elle,

en partie satisfaite que soit mis en place le dépistage systématique plutôt que l’isolement des élèves

​, mais, elle attendait

davantage d’annonces pour permettre aux élèves d’exercer pleinement leur droit à l’éducation

​.

Une obligation de test « risquée »

Si la fermeture des classes n’est plus automatique en cas de contamination, la découverte d’un cas contraindra désormais les parents à faire tester leurs enfants ; à défaut, ces derniers ne pourront pas reprendre les cours. L’Unsa juge cette obligation

risquée

​, sur les relations à venir avec les familles et ​sur

la capacité de l’École à gérer le suivi individuel des élèves du point de vue de leurs tests et également de leur scolarisation

​.

Le 9 novembre, le Conseil constitutionnel avait statué que les directeurs d’école n’avaient pas à connaître le statut vaccinal des élèves. Pour les tests, interrogé par Ouest-France, le ministère répond que

ce sont les parents qui produiront le test

​,

les enseignants en prenant simplement connaissance

​. Le syndicat Sud dénonce

une nouvelle usine à gaz

​.

Il est hors de question de laisser croire aux personnels et aux familles que plus aucune classe ne sera fermée au regard de la complexité de mise en œuvre de ces mesures

​, fustige de son côté la CGT.

Masques à la charge des familles

Comme veut l'expérimenter Emmanuel Macron à Marseille, est-ce une bonne idée de permettre aux directeurs d'écoles de choisir leurs enseignants ?

Débattez !

La FCPE pour sa part estime que

les moyens qui ne sont guère à la hauteur des enjeux »

. LOrs de la reprise des cours après les confinements, des masques en tissu ont été fournis aux élèves.

C

ertaines collectivités, en nombre réduit, ont fait l’effort de fournir des masques aux enfants, mais l’État s’est totalement désengagé sur ce sujet »,

critique la FCPE.

Partager cet article

Covid-19. Les syndicats d’enseignants dénoncent l’allègement du protocole à l’école

Ouest-France.fr