Resultat Examen

Dacia Spring et Renault Kwid : le jeu des 7 différences !

Qu’on l’aime ou pas, la Dacia Spring met tout le monde d’accord sur son prix : 17 090 € avant bonus écologique. Elle embarque également tout l’équipement nécessaire (compatibilité Apple & Android, climatisation...) et son autonomie suffit largement pour les trajets urbains. Une réussite en somme, qui se traduit par d’excellentes ventes. Dacia annonce 40 000 commandes depuis le début de l’année. Mais il faut savoir que cette petite bouille était déjà présente dans le monde bien avant 2021. Tour d’horizon.

Tout commence en Renault Kwid

La Renault Kwid, du simple point de vue stylistique, est une copie presque conforme de la Spring. Mais vous ne la connaissez certainement pas et c’est normal. Cette version est conçue et commercialisée en Inde depuis 2015, déjà ! Elle a ensuite rejoint l’Amérique du Sud (avec une partie de la production au Brésil) et l’Afrique du Sud en 2017. La mini citadine repose sur la plateforme CMF-A, partagée entre plusieurs constructeurs mondiaux, qui a connu quelques déboires lors des tests de sécurité active et passive...

La Kwid est finalement restylée en 2019 et emprunte alors ce style de SUV. Les optiques et la calandre sont redessinées pour donner ce qui sera le design final de la Spring. Autre différence de taille : ce modèle n’est vendu qu’avec un petit trois cylindres en ligne de 54 ch ou 68 ch.

Pour vous donner un ordre d’idée, en novembre 2021, Renault a passé le cap des 400 000 Kwid écoulées sur le seul marché indien. Mais pas d’homologation possible en Europe, il faut revoir en partie la voiture.

Une autre copie : la Renault K-ZE

Dacia Spring et Renault Kwid : le jeu des 7 différences !

Comme expliqué précédemment, la Kwid est donc une voiture thermique. Avant de lancer la Spring sous le blason Dacia, Renault va donc inaugurer une Kwid électrique sur... le seul marché chinois en 2019. Il faut suivre, on vous avait prévenu.

Appelée K-ZE, elle est ainsi similaire en tous points. Même style avec les protections plastiques, elle n’arbore simplement pas le même badge. La mécanique électrique est identique et la batterie a subi de légères modifications pour se conformer au cycle WLTP.

C’est surtout le châssis qui a été revu pour passer l’homologation. En effet, la Kwid recevait la note extrême de zéro étoile sur cinq il y a quelques années. La Spring, elle, n’a pas encore eu ses résultats mais ils seront meilleurs, soyez rassurés.

Au final, cette Renault K-ZE arrêtera sa carrière des mois plus tard, au printemps 2020 suite à la fin d’un partenariat spécifique au marché. C’est ainsi que naîtra la Dacia Spring, nouvelle reine « low-cost » de la voiture électrique en Europe.

À lire aussi :

Dacia Sandero : vers une nouvelle hausse des prix !

Renault Air4 : un hommage à la 4L, façon drone !

Une nouvelle Renault Kwid (2020) en prévision