Resultat Examen

A Saint-James, pas de professeur d'allemand depuis septembre au collège Le Clos Tardif

Parents d'élèves et équipes pédagogiques dénoncent la situation du collège, "oublié" par le rectorat selon eux.

-

Google Street View

"Les parents sont en colère parce qu'ils ne voient pas la situation évoluer," s'agace le président de l'association des parents d'élèves (APE) du collège de Saint-James, Renaud Coulon. Les années précédentes, un professeur d'allemand était sur trois établissements du secteur : Pontorson, Isigny-le-Buat et donc Saint-James. "L'inspection académique a changé cette association," explique Pascal Roger, secrétaire départemental du syndicat enseignant Snes-FSU, "et finalement, ils ont laissé Saint-James dans le brouillard."

L'inspection académique a fait appel à un professeur de Caen, puis un de Flers. Dans les deux cas, la situation était intenable compte tenu de la distance pour ces enseignants pour aller faire leurs cours à Saint-James. Depuis septembre, il n'y a donc aucun cours d'allemand au Clos Tardif.

A Saint-James, pas de professeur d'allemand depuis septembre au collège Le Clos Tardif

Des parents qui alertent sur la situation

Ce que dénoncent ces parents d'élèves, c'est l'absence de solution pour le reste de l'année. "On a envoyé une lettre au rectorat il y a un mois, on n'a pas eu de réponse," déplore Renaud Coulon qui affirme que l'inspection académique à Saint-Lô et le rectorat à Caen se renvoient la balle depuis le début de l'année. Lors d'une réunion avec les syndicats enseignants, l'inspectrice de l'académie s'est dite "préoccupée par la situation" mais il n'y a toujours pas de solution.

Denis Mézière est parents d'un élève de 5e qui avait choisi l'allemand et pour lui, _"toutes le conditions sont réunies pour que ces gamins là soient démotivés."Un état d'esprit que Renaud Coulon voit bien, "certains élèves ont même dit qu'ils voulaient changer de seconde langue, arrêter l'allemand pour faire de l'espagnol," affirme le président de l'APE. "Un trimestre dans la vue, c'est quelque chose d'important," souligne Denis Mézière, "je ne dis pas que tout ce joue là mais l'avenir de nos gamins a de l'importance."_

Une pénurie de professeurs d'allemand qui concerne toute la Manche

Pour Pascal Roger, secrétaire départemental du Snes-FSU, la situation du collège de Saint-James reflète un problème plus général dans la Manche. "Ça fait des années qu'on dit à l'inspection académique que le nombre de postes d'allemand n'est pas suffisant," explique l'enseignant, "ils ne peuvent pas sans cesse trouver des contractuels pour des bouts de poste de quelques heures." "Le souci est structurel," poursuit Pascal Roger, "l'Education Nationale ne fait pas l'effort de créer un nombre de postes d'allemand suffisant dans le département."

Parents et enseignants demandent qu'un professeur soit nommé rapidement à Saint-James.

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience. Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix