Resultat Examen

Congrès LR : un quart des militants ont voté à midi pour départager les cinq prétendants à l'investiture en vue de la présidentielle

Les militants des Républicains ont commencé à voter pour désigner leur candidat à la présidentielle, mercredi 1er décembre, ouvrant un scrutin électronique de quatre jours qui s'annonce serré. Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Valérie Pécresse et l'outsider Philippe Juvin se présentent à ce congrès, dont le vainqueur sera connu samedi à 14h30. Le premier tour s'est ouvert mercredi à 8 heures et doit s'achever jeudi à 14 heures. A midi, le taux de participation s’élève à 25,4%

.

Le second aura lieu de vendredi 8 heures à samedi 14 heures. Une conférence de presse suivra à chaque fois.

Congrès LR : un quart des militants ont voté à midi pour départager les cinq prétendants à l'investiture en vue de la présidentielle

Côté pratique, le parti a tout fait pour sécuriser le processus, confié à la plateforme Neovote. "Chaque électeur doit fournir un numéro de portable, une adresse mail et une adresse postale pour pouvoir voter", rappelle le président des Républicains,Christian Jacob. La majorité des fédérations ont aussi un point de vote physique en soutien.

Le vote s'annonce très ouvert, chacun des quatre principaux candidats pouvant prétendre au second tour, d'autant que l'approche du congrès a attiré de nouveaux adhérents. Au total 140 000 personnes pourront voter. Elles étaient 4 millions en 2016, mais il s'agissait alors d'une primaire ouverte où chaque électeur, moyennant 2 euros et une profession de foi, pouvait participer.

Un dernier débat pour présenter les programmes

Avant la fin de la campagne officielle, mardi soir, les candidats ont eu une dernière occasion d'exposer leurs programmes lors d'un quatrième et dernier débat télévisé. Michel Barnier a ainsi prôné une "grande politique familiale", Xavier Bertrand une aide au logement pour les soignants en zone tendue, Valérie Pécresse le recrutement de 25 000 soignants, et Philippe Juvin l'obligation de passer un an dans les déserts médicaux.

Sur l'économie, l'ancien négociateur de l'Union européenne pour le Brexit a souhaité "réinvestir dans les entreprises stratégique" via un fonds souverain, tandis que Xavier Bertrand, seul à défendre la retraite à 64 ans (les autres veulent 65 ans), a repris la formule du "travailler plus pour gagner plus" de Nicolas Sarkozy. Eric Ciotti a lui mis en avant son projet de supprimer les droits de succession.

Ce dernier débat était aussi l'occasion de tenter de faire oublier l'irruption d'Eric Zemmour dans la campagne. Le polémiste a officialisé sa candidature mardi et tiendra un meeting dimanche au Zénith, à Paris, au lendemain des résultats du congrès. Les candidats LR sont, eux, astreints au silence jusqu'à l'annonce des résultats du premier tour, jeudi 2 décembre. Ils devront de nouveau se mettre en retrait jeudi à 23h59, jusqu'à ce que le nom du vainqueur soit dévoilé samedi.