Resultat Examen

La décision est tombée : les élèves de Montarnaud pourront intégrer le lycée de Gignac

La carte scolaire ne permettait pas jusqu’alors aux élèves de Montarnaud d’être scolarisés au lycée Simone-Veil de Gignac. Suite à l’arrêté de sectorisation de la rectrice de l’académie de Montpellier du 25 octobre 2021, ce n’est désormais plus le cas !

Dès la rentrée prochaine, les jeunes de Montarnaud pourront donc se rendre au lycée de Gignac. Cette décision vient conclure un an de démarches, de temps de concertation et de multiples rencontres.

Une décision logique qui favorise la proximité

"Nous avons évoqué la problématique de Montarnaud à chaque fois que nous en avons eu la possibilité et l’occasion,

explique le maire Jean-Pierre Pugens

. Nous avons échangé avec la rectrice, rencontré deux fois le Dasen lors de visite à Montarnaud et, à chaque fois, nous avons souligné l’incompréhension de plus de 80 % des parents d’élèves qui souhaitent que leurs enfants puissent aller à Gignac".

Décision somme toute logique ajoute le premier adjoint, Pierre Carrière :

"Notre commune fait partie intégrante de la communauté de communes de la Vallée d’Hérault et a participé au financement du lycée de Gignac."

Sans parler du temps de trajet lorsqu’il faut au minimum trente-cinq minutes pour se rendre au lycée Jean-Monnet contre dix minutes pour aller à Gignac en dehors des heures de forte circulation.

La décision est tombée : les élèves de Montarnaud pourront intégrer le lycée de Gignac

"Notre rôle d’élus était de continuer à pouvoir faire entendre aux responsables de l’Éducation nationale de l’intérêt de ce changement, pour l’intérêt des enfants et de tous : diminution importante du temps de trajet, moins de fatigue, diminution de l’empreinte carbone"

, rappelle le maire.

La planification de la desserte à l’étude

"

N

ous nous sommes engagés et nous avons utilisé tous les outils à notre disposition. Nous avons rencontré des parlementaires, des députés, des sénateurs. Nous avons reçu le soutien de la présidente de la Région Occitanie Carole Delga, du président des maires de l’Hérault Frédéric Roig, du président de la CCVH Jean-François Soto,

poursuit le premier magistrat.

Ce résultat est le résultat d’un processus de concertation. Nous remercions aujourd’hui Madame la rectrice et également toutes celles et ceux qui ont soutenu ce processus, parents et élus.

"

Et en préparation de la prochaine rentrée de septembre 2022, la municipalité a déjà pris contact avec Thierry Mathieu, président d’Hérault Transport, afin de planifier des dessertes entre Montarnaud et Gignac. Ces dessertes devraient également répondre à une problématique de mobilité plus générale qui facilitera le déplacement des scolaires et des non-scolaires.

Correspondant Midi Libre : 06 20 98 69 01